Blog Placement
Trouver le meilleur placement financier reste l'idéal de l'investisseur, que ce soit pour 1000€ ou 100 000€. Le meilleur placement financier est parfois un compromis entre le rendement , la sécurité et le terme du placement. en 2015 quel sera le meilleur placement financier ? EN 2015 ou placer ses économies ? Obligations, actions, or, lovemoney, assurance vie. Que dira 2015 sur les placements financiers ?

Placement sans risque 2016

Placement sans risque 2016

Le placement sans risque est tout à fait contraire au placement en bourse qui est par nature incertain. Dans ce type de placement, on a la certitude de reprendre  à la sortie la somme d’argent déposée. Il n’y a donc pas de risque d’une perte de capital. C’est un type de placement avec intérêt qui est calculé en taux annuel. On parle de placement sans risque à rendement garanti quand on est informé, bien avant, du montant de ce profit.

A-    Les différentes formes de placement sans risque
Il y a diverses formes de placement sans risque. Les profits qu’on peut tirer du placement sont différents selon la forme. On a un taux d’intérêt  allant de 2 à 2,50 % pour le Livret réglementé, 2,50°/° ou plus pour le plan épargne de logement, et de 2,80 % à 4,51 % pour les fonds Euros de contrat assurance vie. Ces trois formes de placement sans risque sont celles qui rapportent le plus. Les deux premiers ont pour avantage commun un plafond de versement limité. L’idéal est de se référer à la durée de placement pour faire le choix entre ces nombreuses formes. Le Livret réglementé est un placement à court terme tandis que le plan épargne de logement nécessite au moins 4 ans de placement, mais avec une possibilité de clôture anticipée.
Le compte Épargne logement, le compte à terme et le compte rémunéré sont les formes de placement sans risque qui rapportent moins d’intérêt. Le premier rapporte un taux de rendement estimé à 1,25%. Il a un plafond de versements limités et est destiné spécialement à tout type de projet immobilier. Le compte à terme a un taux d’intérêt qui varie de  1,50% à 4,15%. Le compte rémunéré n’a que 1% de taux de rendement. Les autres formes de rendement sans risque à taux de rendement moyen sont le Plan épargne logement, le compte épargne, la SICAV monétaire, les emprunts d’État à taux fixe et les fonds à capital garantie.

B-    Placement sans risque 2016 et inflation
Comme mentionné auparavant, on dispose d’une garantie considérable de ne pas perdre son capital en faisant recours au placement sans risque. Ceci ne veut pas dire pour autant qu’il n’y aurait jamais de perte de valeur. Quand il y a inflation, il y aura aussi réduction de rendement pour tout placement. L’inflation, c’est-à-dire la perte de valeur de l’argent, provoque une diminution considérable du taux d’intérêt. Actuellement, cette diminution peut aller jusqu’à 1,80% environ. Pour contrer l’inflation, il est conseillé de faire un placement en or. Cependant, ce métal précieux ne fait pas partie des placements sans risque. Ainsi, il faut se tourner  vers d’autres solutions relatives à ce type de placement en discutant avec vos conseillers financiers.

Placement sans risque 2016 -placement non risqué 2016

Placement court terme

Placement court terme 2016

Le placement court terme est l’un des types d’investissements qui permet de rentabiliser des sommes d’argent. Comme son nom l’indique, il consiste à déposer sans risque un capital dans un établissement financier pendant une période plus courte. En fait, ce délai court de quelques semaines à  quelques mois. Par ailleurs, on a la possibilité de reprendre son capital sans tenir compte d’un moment propice.
A-    Les différentes manières pour faire un placement à court terme en 2016
Pour des sommes entre 1 000 et 10 000€, on conseille aux personnes voulant faire un placement court terme de choisir le livret d’épargne. Ce livret peut être trouvé dans la plupart des établissements financiers. C’est le cas du livret A qui permet de déposer des sommes ne dépassant pas  15 300€ et du Livret de développement durable  dont la somme déposée ne doit jamais dépasser 600€. Ces deux types de placements ont tous un taux d’intérêt de 3,5% net défiscalisé. On peut aussi citer le Livret d’épargne populaire pour les familles à revenus modestes. Le plafond y est de 7 700€ et le taux d’intérêt 4,25%. D’autres banques proposent même des livrets rémunérés à taux attractifs en 2014.
Pour les dépôts qui dépassent 10 000€, il faut choisir la SICAV monétaire. Le taux d’intérêt dans la SICAV peut atteindre  4,5%. En plus, ils peuvent même s’accroître lors des offres promotionnelles. Les banques proposent souvent des placements qui ne dépassent pas deux ans. Ainsi, dans le placement court terme, on fait une sorte de prêt à intérêt à la banque. Notons que le retrait d’argent avant l’échéance a pour conséquence le paiement de divers frais supplémentaires.

B-    Les différentes sortes de placement à court terme 2016
Le livret épargne est le premier type de placement court terme. On l’appelle aussi le compte épargne. C’est un placement qui est très avantageux, car il n’y a aucune exigence de frais supplémentaire. Toutes les procédures sont faites gratuitement et librement. Le compte rémunéré, quant à lui, permet de déposer des sommes d’argent d’une manière répétitive. Cependant, il y a des frais qui sont pris sur le pack de service, car on est obligé d’ouvrir un compte courant dans ce type de placement. Le placement compte à terme constitue la troisième catégorie de placement court terme. Dans ce placement, on sait d’avance la date d’échéance. Mais ce délai pourrait être repoussé suivant les propositions du compte à terme. La sicav monétaire, le dernier type de placement court terme, est encore moins populaire. Il consiste à déposer des sommes d’argent sur une valeur immobilière. Il faut être titulaire d’un compte titre pour l’avoir. argent court terùe

placement court terme -placement court terme 2016 - meilleur placement court terme 2016

meilleure assurance vie

Meilleure assurance vie 2016 : comment choisir ?

L’assurance vie est un des placements préférés des français, quelle est la meilleure assurance vie ? Comment s’assurer que l’on choisit la meilleure assurance vie du marché, ou si ça n’est pas la meilleure une des meilleures par son rendement. Ou placer sont argent en 2016 ? Quels support privilégier ?

Quels sont les critères pour choisir “sa meilleure assurance vie “?

Chacun peut avoir des critères de choix différents pour souscrire son contrat d’assurance vie. Les banques, assureurs et les spécialistes de l’épargne vous inondent de chiffres sur les rendements de chaque support et vous proposent de panacher des fonds pour assurer une performance, un équilibre, tout cela reste souvent obscur.

Un critère simple pour choisir son assurance vie déja, ce sont les frais d’entrée. Les frais d’entrée dans un contrat d’assurance vie vont de 0% à 5%. Notez que donner 5% de frais d’entrée annule simplement le rendement du capital versé en année 1. 5% il semble que ça ne soit pas la meilleure assurance vie en terme de productivité. Ces frais sont souvent négociables.

Dépôt minimum sur votre contrat d’assurance vie

Y a t’il des bons plans et des mauvais plans en assurance vie ? Disposez vous de 1000€ à placer ou 100 000€ ? Le minimum de dépot sur un contrat d’assurance vie est de 30€ ce qui est très faible. D’autres supports exigent 50 000€ de dépôt minimum.

Comparatif des assurances vie

Choisir la meilleure assurance vie c’est  comparer les différentes offres et comparer leur performance passée. La performance passée n’est pas une garantie de performance dans l’avenir mais elle indique la capacité d’une assurance vie à mieux évoluer que ses concurrentes. Les gestionnaires de fonds sont en général assez stables dans le temps.

Choisir la meilleure assurance vie c’est aussi choisir son contrat en fonction de son goût plus ou moins prononcé pour le risque ou la sécurité.

Meilleure assurance vie 2016 - meilleur contrat assurance vie 2016 - meilleure assurance vie 2016

Diminuer son endettement

Diminuer son endettement 2016

Placer son argent est une façon de favoriser l’avenir et se constituer un capital ou une rente future.

Encore faut il pouvoir épargner et ne pas être dépassé par les crédits et le surendettement. En effet l’endettement limiter la capacité d’épargner !!! c’est mécanique.

Reduire son endettement

Reduire son endettement

Reduire ses credits, augmenter son pouvoir d’achat ,éviter le surendettement. Il peut arriver d’être dépassé par les crédits souscrits; (credits à la consommation, pour la maison, pret personnelle..) Les remboursements deviennent alors trop lourds rapport à vos revenus. Les taux d’intérêts peuvent être souvent élevés. La
solution, le rachat de credit, permet de regrouper les crédits en un, de diminuer les taux d’intérêts et surtout d’augmenter la durée de vos crédits afin de rembourser moins tous les mois. Le rachat de crédit permet également la mises a disposition d’une nouvelle tresorerie.

Le rachat de crédit permet de limiter la pression de l’endettement et pouvoir à nouveau voir l’avenir correctement ,voire envisager de mettre en place une stratégie d’épargne.

Diminuer son endettement - diminuer ses remboursements - augmenter son epargne - rachat de crédit

Investissement cheptel - investissement vache

Investissement cheptel - investissement vache

Dans le cadre des investissements originaux et permettant de diversifier son patrimoine, il y a l’investissement en cheptel ou l’investissement en vache !

investissement cheptel

investissement cheptel

L’idée : donner une somme d’argent (son capital) à une société qui va acheter des vaches et les mettre en gestion. Ces vaches vont produire du lait de la viande des genisses.

Le gain de cet élevage va générer une plus value pour l’investisseur et lui permettre d’augmenter la valeur de ses parts ou son nombre de vaches.

On peut prévoir un rendement annuel de 4% lorsque l’on investit dans des vaches.

La faim dans le monde va pousser l’investissement agricole dans les prochaines années. L’investissement en cheptel semble une bonne solution malgré la faibless du prix du lait en France depuis quelques années.

Investissement cheptel - investissement vache - diversification de patrimoine

Reduire son ISF en investissant dans une PME française en 2011

Reduire son ISF en investissant dans une PME française en 2012

L’article 16 de la loi TEPA du 21 août 2007 a créé une réduction d’ISF en cas d’investissement dans les PME non cotées.
La réduction est de 75% des sommes investies. Elle est plafonnée à 50 000 €. La réduction est accordée pour l’investissement en direct au capital de PME eligibles. Les titres souscrits au capital de la PME doivent être alors conservés jusqu’au 31 décembre de la 5ème année suivant la souscription.

Critères réduction ISF pour investissement dans une PME

Pour les investissements directs la société concernée par l’investissement doit répondre aux critères suivants :

  • Être une PME au sens communautaire à la date de la souscription :
  • Moins de 250 employés ;
  • Chiffre d’affaires annuel n’excédant pas 50 millions d’euros ou dont le total du bilan annuel n’excédant pas 43 millions d’euros, imposition à l’IS imposition à l’IR ou l’IS de plein droit ou sur option ;
  • L’entreprise concernée n’est pas détenue à plus de 25% par une ou plusieurs entreprises ne répondant pas à la définition de PME ;
  • La société doit exercer exclusivement une activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale, agricole ou financière, et avoir sa direction effective dans un État de l’Union Européenne, en Islande ou en Norvège ;
  • Les titres de la société ne doivent pas être admis aux négociations sur un marché réglementé français ou étranger.

Reduction ISF - defiscalisation ISF

La réduction de 75% allant jusqu’à 50 000 euros est accordée aussi pour l’investissement dans une société respectant les critères de la PME et ayant pour objet l’investissement dans d’autres PME (la société est alors appelée une holding ISF, dénomination d’usage non inscrite dans la loi). Les investissements en d’autres PME effectués par la société doivent eux aussi être conservés pendant 5 ans. Dans le cas d’un investissement indirect, la loi TEPA accorde le bénéfice de la réduction ISF, par le mécanisme de la transparence, aux souscriptions au capital de PME « opérationnelles » réalisées par l’intermédiaire d’une société holding (un seul niveau d’interposition autorisé). Le redevable peut imputer sur le montant de son ISF 75% du montant des versements effectués au titre de souscriptions au capital de PME éligibles, dans la limite de 50 000 €, pour les montants versés avant le 31/12/2008 (dans ce cas le redevable bénéficie de la Loi de Finance 2008) ou avant le 15 juin 2009 (dans ce cas le redevable bénéficiera des modalités de la Loi de Finances 2009). Exemple : un redevable a investi 40 000 € dans une holding ISF qui au total a levé 1 million d’euros. La holding a réinvesti avant le 15 juin 2008 la somme de 800 000 € au total dans plusieurs PME opérationnelles, soit 80 % de son capital. Le redevable de l’ISF bénéficie au titre de son ISF 2008 d’une réduction d’impôt égale à 40 000 x 75 % x 80 % (quantum de réinvestissement) = 24 000 €.Reduction ISF en cas d’investissement dans une PME

investissement pme isf - tepa isf - tepa isf pme - reduction impot tepa ISF - conditions investissement PME ISF

definition placement bourse

Placement en bourse

Le placement en bourse fait partie des nombreux placements financiers. C’est un type de financement à risque, car il y a toujours une possibilité de perdre son capital. Cependant, il n’est pas aussi sans bénéfice. En recourant au placement en bourse,  on aurait des intérêts qui sont plus avantageux que les autres placements. Cet avantage est constaté surtout dans l’action à long terme.
A-Caractéristiques du placement en bourse
L’objectif d’un dépôt en bourse est d’obtenir des avantages financiers. La somme  déposée initialement serait donc majorée. Ce type de placement présente quelques complexités. C’est ce qui explique les hésitations venant des épargnants d’y recourir. Il est donc conseillé de demander des conseils aux personnes se spécialisant dans le domaine.
Il y a deux types de gestion de placement en bourse possible. Le premier type donne la possibilité à une personne de gérer son placement et la deuxième possibilité consiste à demander à un expert d’assurer ce placement. Cette deuxième solution est difficile à mettre en œuvre notamment sur le choix de l’expert. Il faut donc une certaine préparation à ce placement à risque et ne pas avoir d’hésitation. Le plus idéal, dans le placement boursier, est de faire un dépôt durable. Pour avoir des avantages particuliers, il faut patienter après le placement.
B- Les avantages de la bourse
En recourant au placement en bourse, on pourrait bénéficier de certains grands avantages. On va présenter ces avantages en les comparant  au placement immobilier. Les actions, c’est-à-dire les placements financiers, ont toujours connu un exploit important face à l’immobilier. Au niveau de la rentabilité, le taux de cette performance est estimé à plus de 10°/°  pour le placement en bourse alors que celui de l’immobilier arrive à peine à 3°/°. Par ailleurs, 1000€ suffisent pour faire une diversification dans le placement financier tandis que dans le placement immobilier, elle est estimée à plusieurs millions d’Euros.
Les frais supplémentaires lors d’une procédure de placement touchent à peine 0,5% de la somme de l’achat boursier alors que celui-ci se trouve entre 5 et 11% pour l’opération immobilière. Un rééquilibrage et un contrôle de portefeuille sont nécessaires au placement boursier. Ce n’est pas le cas pour le placement immobilier, car la gestion de celui-ci requiert la recherche du bien, le financement, la finalisation de l’achat, la rénovation et l’entretien du bien, mais aussi l’acquittement des factures. Enfin, on n’a besoin que de peu de temps pour vendre les actions boursières alors que la vente d’un immeuble nécessite une plus longue période. On peut donc voir à travers ces exemples que le placement en bourse est  l’un des placements les plus avantageux  par rapport aux autres.

définition placement bourse - placement argent bourse

Placement monétaire

Placement monétaire 2012

Un placement monétaire est un actif financier ayant une faculté de cession rapide. Ce type de placement est employé surtout par des entreprises qui veulent gratifier sans danger une somme d’argent. Dans le cas où il y a besoin de trésorerie, les titres déjà acquises peuvent être vendus par le trésorier. Le placement monétaire est l’un des placements financiers à court terme.
A-Caractéristique du placement monétaire
Le recours au placement monétaire est conseillé, car c’est un placement très garanti. En effet, on ne rencontre pas de risque lors de son utilisation. Les outils financiers utilisés par ce financement financier sont de gré à gré. On calcule les taux d’intérêt et les taux de rémunération d’une personne en se référant au taux monétaire de la Banque Centrale européen. On recommande notamment le placement monétaire aux investisseurs institutionnels ou particuliers voulant avoir un investissement avantageux en une courte durée. L’échéance maximale du placement monétaire est de 2 ans. C’est aussi un type de placement qui convient aux firmes professionnelles ayant la possibilité de  placer leur trésorerie générale d’argent en ne se souciant d’aucun risque. Les investisseurs, dans ce type de placement, doivent convenir avant le placement monétaire. On parle dans ce cas d’instruments financiers négociés sur un marché. Les obligations et les actions peuvent faire partie des placements monétaires si leur durée de placement ne dépasse pas 3 mois. Le billet à ordre est l’exemple le plus célèbre de ce placement.

C-    Les fonds monétaires réguliers, sécuritaires
Le marché monétaire se trouve aujourd’hui bousculé par la crise des subprimes. Les subprimes, des fonds monétaires, sont en conséquence touchées par les pertes au niveau de la finance. Ce qui fait que les fonds monétaires réguliers sont devenus des placements sécuritaires par excellence. On a constaté un accroissement considérable des flux sur ces fonds monétaires irréguliers en 2010 2011. Le placement monétaire rapporte en moyenne un intérêt de 4% avec la possibilité d’une durée de placement minimale d’une journée. Il y a des transparences en ce qui concerne ce type de placement. Tous les jours, il peut y avoir des arbitrages pour éviter le calcul d’intérêt sur les quinzaines. On n’impose pas de plus value s’il s’agit d’un placement de moins de 25 000€. Voici quelques établissements qui se spécialisent dans la distribution des fonds monétaires : le Bred Monétaire, le CIC trésorerie, l’Ecureuil Euribor, LBPAM Trésor, LCL Monétaire et le Pro-Fed.LI.C. Ces établissements offrent un rendement moyen annuel de 4%. Le CIC trésorerie est celui qui a la plus importante valeur liquidative avec plus de 62 690€.

placement monétaire -meilleur placement monétaire 2011 - meilleur placement monétaire 2011 2012

Placement bancaire

Placement bancaire

Le placement bancaire est une sorte de placement dont les avantages sont prédéterminés. C’est un placement qui est peu rémunérateur, mais qui dispose de plus de garantie. On ne peut donc se soucier des divers risques éventuels. Il y a plusieurs types de placement bancaire dont certains sont très répandus et d’autres moins connus.
A-    Les placements bancaires populaires
Le livret A ou le livre bleu est le plus important placement bancaire populaire. Il a comme but le financement de l’évolution de la demeure sociale. C’est à partir de l’année 2009 que les banques ont commencé sa distribution. Avant cette année, le livret bleu n’était disponible qu’à la poste et à la caisse d’épargne en portant le nom de Livret bleu au Crédit Mutuel. On peut acquérir ce livret à seulement 1€. La somme inscrit dans le livret ne peut pas excéder le 15 300€, ses intérêts sont comptés tous les quinzaines du mois. Dans ce genre de placement, une personne ne doit disposer que d’un seul livret. La même règle s’applique pour le livret jeune qui est destiné aux jeunes entre 12 et 25 ans. Le deuxième livret le plus populaire est le livret B. On peut acquérir ce livret en payant 15€. Contrairement au livret A, on ne limite pas la somme à déposer dans un livret B. Les intérêts sont calculés par quinzaine dans ces deux types de placement bancaire. Le livret d’épargne populaire constitue le troisième type de placement bancaire. C’est un type de livret destiné aux foyers modestes. C’est pourquoi il a un taux d’intérêt plus avantageux que les autres livrets.

B-    Les placements bancaires les moins connus
Les trois placements bancaires contenus dans cette catégorie moins populaire sont le Livret de développement durable ou Codevi, le compte courant rémunéré et le compte à terme. Le premier type avait  pour but initial d’encourager l’évolution de l’épargne afin de rapporter des appuis financiers à l’industrie. Il a maintenant pour objectif le financement des projets écologiques des individus. Ce type de livret est aujourd’hui disponible en banque. On pourrait tirer d’argent à tout moment. La rémunération reste la même que celle du livret A. Le compte rémunéré, quant à lui, permet de rétribuer des sommes d’argent qu’on dispose sur le compte. C’est un type de placement qui n’est pas encore en pleine expansion. Enfin, le contrat à court terme consiste à déposer son argent en banque au moins pour  un mois et au plus pour un an. C’est une sorte de prêt d’argent à la banque avec une rémunération en contrepartie.

placement bancaire - meilleur placement bancaire - meilleur placement bancaire 2011 - meilleur placement bancaire 2012